Bear's Den change de style sur le nouvel album Red Earth & Pouring Rain qui sort chez Caroline / Universal le 22 juillet. On a découvert ces anglais en 2015 avec Island. Ils avaient des chemises à carreaux et jouaient à l'acoustique des morceaux folk/rock avec du banjo. Les voici armé de guitares électriques pour des long titres électriques né pendant la tournée sur la route comme le premier extrait Auld Wives :

Evoquant Neil Young, Bruce Springsteen, et Bob Dylan, Bear's Den dévoile une face plus sauvage mais finalement très inspirée, même si le disque est né dans la douleur.

« Ces trois années ont été incroyables », explique le chanteur-guitariste Andrew Davie en repensant au parcours effréné qui a emmené le groupe et sa musique évocatrice et passionnée à la rencontre du public en Grande-Bretagne, en Europe, en Amérique, au Canada et en Australie.

« Mais le fait de passer autant de temps sur la route pousse les amitiés à bout et affecte les relations qu’on a à l’extérieur de tout ça. On passe par des hauts et des bas extrêmes. » Pourtant, ce sont toutes ces expériences, tant les hauts que les bas, qui ont donné sa couleur à l’extraordinaire deuxième album du groupe, Red Earth & Pouring Rain.

Red Earth & Pouring Rain sort le 22 juillet et le groupe sera en concert le 30/10 au Café de la Danse !